T5 Lire un extrait

LES ELEMENTALES 5  - LES SEMAILLES DU DESTIN

 Carmen Messmer © Tous droits réservés

Extrait

Après la surprise de ces improbables retrouvailles au cœur des Terres Inconnues, Kamang avait en quelques mots raconté sa mésaventure. Elle était illustrée par l’exemple car, malgré tous ses efforts, sa cheville était toujours bloquée dans la fente sous les pierres. Profitant qu’il était immobilisé, une sorte de serpent à deux têtes l’avait attaqué mais il l’avait décapité de son épée et jeté ses restes au hasard, le plus loin possible, pour ne pas attirer près de lui les charognards ou d’autres prédateurs. C’était un morceau de son cadavre qu’avait repéré Golfin.

- Au moins, dit le nain, l’attaque de cette créature aura servi à quelque chose de positif. Sinon, je doute que nous soyons passés de ce côté. Nous faisions grand silence et dans tous ces rochers confondus, nous t’aurions manqué de quelques foulées.

- Ce qui aurait signifié ma fin, augura Kamang.

Puis il ajouta :

- Mais cela peut encore se produire car il y a des heures que je me démène en vain. Si votre présence m’est de profond réconfort, je ne vois pas ce que vous pourriez tenter de plus pour me tirer de ce piège démoniaque.

- Allons, Kamang, fais-moi confiance ! Tu sais que rien n’abat un Nain. Laisse moi voir ce dont il s’agit et je me fais fort de te sortir de ce mauvais pas.

Flanqué d’Isidil, Golfin examina l’endroit où le pied de son ami se trouvait prisonnier. L’elfe ne dit mot. Si la nature du piège était évidente, il ne voyait pas pour l’instant comment en sortir le forgeron. Golfin lui-même semblait perplexe. 

- Par les poux d’Ishta, l’affaire est compliquée, finit-il par grogner. Je ne vois pas comment cela a pu se faire naturellement  et pourtant, je ne connais nulle créature capable de monter un tel traquenard, d’évidence bâti par en-dessous. Tout cela est bien étrange, je vous le dis. Mais à chaque problème sa solution. Il y en a forcément une à celui-ci, il suffit de la trouver.

Malgré son inquiétude, Kamang fut reconnaissant à son ami de lui soutenir le moral. Toutefois, cette embellie ne dura guère car Pshalii s’avança à son tour pour étudier la façon dont il était captif. A son expression, Kamang devina qu’elle connaissait ce piège qui le retenait. Et en effet, regardant le forgeron droit dans les yeux, ce qui l’impressionnait fort, la Fille du Feu expliqua avec un calme qui faisait froid dans le dos :

- C’est une trappe de fourmi-sous-roche. Lorsqu’elles vont venir relever ce piège, elles vont te trancher le pied de leurs mandibules pour l’emporter comme butin. Mais sois rassuré, elles ne toucheront pas au reste de ton corps. Ce qui est dessous leur appartient mais jamais elles ne viennent en surface. Ainsi, si aucun prédateur ne t’attaque pendant que tu es tenu ici prisonnier, si ensuite tu résistes à l’horreur de te sentir découpé vivant, à la douleur et à la perte de sang, alors tu survivras. Avec un pied en moins pour leçon d’être plus prudent la prochaine fois.

- Mais c’est horrible ! s’exclama Golfin.

- Les Terres Inconnues ne pardonnent pas le moindre instant d’inattention, répondit Pshalii. Elles reconnaissent aux forts le droit de vivre mais sont sans pitié pour les faibles. Des humains se risquent en ces territoires, par avidité le plus souvent, mais nombre de leurs os y gisent.

Kamang ne voulait pas le montrer, mais il était affecté par les paroles de Pshalii et l’horreur le gagnait à l’idée de subir un tel sort. Son pied prisonnier se mit soudain à le démanger et il crut un moment sentir de minuscules mandibules s’attaquer à sa chaussure. Mais ce n’était encore qu’un effet d’imagination. Pour conjurer sa peur, il prit un air brave et rappela :

- Thalam a parcouru ces terres plus d’une fois et en est toujours revenu sauf.

Maîtresse des Choses Cachées et de l’Invisible, Pshalii était très douée pour ressentir ce que l’on voulait dissimuler. Elle devinait que Kamang était terrifié et argumentait surtout pour se convaincre lui-même qu’il pouvait encore s’en sortir. Croyait-il exorciser le danger en utilisant des mots comme bouclier face aux mandibules des fourmis-sous-roche ? L’idée lui parut fort drôle et son bref éclat de rire fut comme poignée de tisons que le forgeron recevait au visage.

- Le nécromant doit sa survie au seul fait qu’il fut Magicien des Ombres et connaît les noires arcanes, lui dit la Fille du Feu d’un ton cinglant. Il sait les meilleurs rituels de protection. Toi, simple forgeron ignorant tout des arts magiques, tu es bien téméraire ou totalement stupide pour t’être aventuré ici, seul et sans autre arme que ton épée.

- Elle me fut suffisante pour trancher les deux cous du serpent cornu, rappela Kamang, assez vexé.

Sans relever l’argument ni quitter le Garant des Métaux de ses prunelles écarlates, Pshalii poursuivit d’une voix sourde :

- Et ta motivation doit être bien puissante pour valoir un tel risque.

à suivre… 

348 total views, 1 views today

2 réponses à T5 Lire un extrait

  1. Angel-H dit :

    Une histoire passionante fidèle à elle-même. Je me délecte des extraits avant de me faire offiri ce tome pour Noël.
    Cette saga est à suivre.
    Angelina

    • Bertalain dit :

      Très bien écrit, des personnages attirant, on veut en apprendre plus. Je vais aussi m’intéresser à la saga.

      Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>