L’interview

micdec a accepté de se prêter au jeu de l’interview avec l’auteur des Elémentales qui répond à quelques questions.

micdec : bonjour Carmen. Vous connaissez bien sûr le Seigneur des Anneaux et Bilbot le Hobbit ?

cm : bonjour micdec. Qui ne les connaît pas aujourd’hui, avec tout ce battage médiatique autour de la sortie des films ? Mais l’œuvre de Tolkien mérite cette notoriété mondiale.  J’ai découvert Bilbo le Hobbit (le livre) il y a plus de trente ans, totalement par hasard, et ce fut aussitôt un enchantement. Lorsque j’ai lu la trilogie du Seigneur des Anneaux, quelques années plus tard, je suis entrée de plain pied dans ce monde fantastique et ne l’ai plus quitté.

 micdec :  Le Seigneur des Anneaux est il votre source d’inspiration ?

 cm : Je ne dirai pas ma source d’inspiration mais la source de mon envie d’écrire de la fantasy, de créer un monde qui m’appartienne et dans lequel je puisse faire évoluer mes personnages. Les Elémentales n’est pas basé, comme le Seigneur des Anneaux de Tolkien, sur d’anciennes légendes existantes, mais sur l’imagination pure. J’y ai intégré mes connaissances, ma façon de voir les choses et ma culture personnelle, avec entre autres l’influence plus ou moins marquée de bien des lectures dans bien des domaines.

 micdec : On peut tout de même, par exemple, faire un parallèle entre Gandalf et Thalam, non ?

 cm : Pas vraiment. Ils n’ont rien en commun, si ce n’est l’utilisation de la magie. Gandalf fait partie d’une race de magiciens et est âgé de plusieurs millénaires. Thalam est un humain ordinaire élevé dans la pratique des Arts Noirs. Il n’a pas de pouvoirs particuliers mais des connaissances qu’il doit à l’apprentissage. Il en est ainsi d’autres personnages des Elémentales qui peuvent évidemment rappeler des héros du Seigneur des Anneaux, mais je n’ai par exemple pas de héros comparable à Bilbon ou Frodon. Dans les Elémentales, il y a des elfes, des nains, des humains et aussi des plus-qu’humains, plus des créatures fantastiques, tout comme dans n’importe quel roman de fantasy. Le lecteur de ce type de livre ne saurait se passer de ces repères, qui font tout le charme du genre.

 micdec : Pourquoi avez-vous décidé d’écrire Les Elémentales ?

 cm : Parce que je me lassais des récits existants. J’étais à la recherche de quelque chose d’autre, un souffle épique que je n’y trouvais pas. Un jour, j’ai eu envie d’écrire ma propre vision de la fantasy.

 micdec :  Comment avez-vous débuté, sur quelles bases ?

 cm : Ma base fut le critère de la féminité du héros. Une héroïne, donc. Mais plus j’y réfléchissais, plus une seule me semblait insuffisant. L’idée m’est venue de  présenter plusieurs femmes qui aient une attache commune mais guère d’affinités, afin de créer à la fois une nécessaire complicité et de l’entraide mais aussi des oppositions. Quoi de plus complémentaire et opposé que les éléments naturels ? L’idée des personnages principaux trouvée, j’ai posé un décor et lancé une aventure.

 micdec :  Combien de tomes des Elémentales prévoyez vous ?

 cm : Je ne sais pas encore. Sans doute six. En principe il ne devait y en avoir qu’un mais l’enthousiasme avec lequel le roman a été accueilli sur un site littéraire où je l’avais publié en prélecture m’a incitée à écrire une suite. Par chance, ou par prémonition, j’avais terminé le roman sur une fin ouverte. Il est devenu Les Elémentales I – Le Maître-Nécromant et les suivants sont nés dans la suite logique.

micdec :  Pour notre plus grand plaisir, en tous cas le mien, car je suis un de vos fans de la première heure. Merci de nous entraîner dans votre monde, et merci aussi d’avoir accepté de répondre à mes questions. A quand la sortie du tome 5 des Elémentales ?

cm : « Les semailles du destin » devrait être achevé d’ici fin mars 2015. Je l’annoncerai aussitôt sur les-elementales.com. Et merci à vous, micdec, d’avoir endossé le rôle de l’interviewer, j’ai eu plaisir à répondre à vos questions.

Genève, septembre 2014

 

 

1,292 total views, 1 views today

Une réponse à L’interview

  1. Labiche dit :

    C’est intéressant de connaître les dessous d’une histoire.
    Merci de ce partage.
    Anette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>